Aller au contenu principal

Église Sainte-Catherine

Argenterie
Frederik Malders
Sint-Catharinakerk Maaseik

Frederik Malders (1592-1662) était un orfèvre réputé à Maaseik. Il travaillait pour des églises et des monastères de la région et fabriquait des objets en or et en argent destinés à un usage liturgique: calices, bocaux à huile et à onguents, coupes... C’est en 1796 que le sacristain sauva le trésor de l’église, ainsi que l’argenterie, de la confiscation par les Français. Il y parvint en cachant les objets précieux.

Église Sainte-Catherine

L’actuelle église Sainte-Catherine en brique date de 1845 et remplace une ancienne collégiale menaçant ruine. Elle est bâtie dans le style néo-classique et possède un intérieur sans prétention, encore pourvu de quelques éléments plus anciens, comme l’autel dans le chœur (ca. 1700). Les nombreux documents écrits, tels que le Codex Eyckensis du VIIIe siècle, le plus ancien évangéliaire du Benelux et véritable pièce maîtresse de l’art flamand, sont remarquables. La collection de textiles est également notable. La majorité provient de l’ancienne abbaye d’Aldeneik.

Kerkplein
Maaseik
Fermé temporairement
Une partie de cet itinéraire: